LA LETTRE DE NOVEMBRE

LES MOTS DU CAHP

Bonjour,

Quatre terrains réservés, trois groupes en constitution… Nous étions bien conscients, chacun à partir de ces expériences et de celles de nombreux groupes que nous avions rencontrés, qu'il nous faudrait du temps pour répondre à la complexité de la mise en place de nouveaux projets d'habitat participatif. Nous avons dû nous professionnaliser, en adjoignant deux salariées à notre équipe. Aujourd'hui nous abordons cette nouvelle rentrée avec près d'une dizaine d'opportunités foncières futures. Nous reviendrons vers vous pour vous les présenter.

Nous travaillons étroitement avec les collectivités locales, les aménageurs, les coopératives HLM, les promoteurs, les architectes. Il nous faut mobiliser pour chaque cas de nouvelles solutions. Et vous faites partie de nos solutions.

- Vous, ce sont les individus intéressés pour, un jour, participer d'un projet d'habitat participatif. Mais nous sommes conscients que c'est naturellement d'abord une forme de consommation, intelligente, citoyenne, responsable, solidaire, et qu'il n'est pas facile d'être aussi un acteur du développement de cette offre attendue.

- Vous, ce sont aussi les habitants impliqués dans un projet en cours. Nous savons à quel point les choses sont tendues pour vous. Nous vous sollicitons juste pour que vous n'oubliez pas de nous tenir au courant de vos avancées ou de vos difficultés.

- Vous, enfin, ce sont également, et surtout les habitants récemment installés. La tension vers l'objectif s'est relâchée, mais parfois des tensions de voisinage, imprévues, apparaissent. Nous sommes là également, car nous souhaitons toujours renforcer le premier volet de notre action, à savoir l'animation des collectifs d'habitants, qui nous rend légitime et crédible notre capacité à initialiser de nouveaux groupes et de nouveaux projets, deuxième volet l'initialisation de groupes.

CAHP-IDF aborde donc un nouvel exercice 2016/2017 les ambitions suivantes :

- Renforcer nos partenariats notamment en organisant à Bobigny avec la Coordin'Action la journée habitat participatif pour tous : Comment accéder aux financements le 18 novembre,

- Tisser des liens entre les habitats participatifs franciliens,

- Consolider notre réseau de bénévoles.

Ponctuellement ou dans la durée, tout le monde peut contribuer. Voilà ce que l'on fait, outre les rencontres avec les élus, les bulles de vente sous tente, les commissions de la Coordin'action. Bref, on s'ennuie tellement peu qu'on oublie de prendre le temps de communiquer et de vous solliciter pour nous aider, ou plus exactement, pour prendre en charge votre projet dans le cadre que l'on construit patiemment…

Faites-nous part de vos demandes, de vos idées, de vos propositions.

Daniel JAUNAS

 

Consolider notre réseau de bénévoles : réaffirmer les orientations du CAHP

Nous avons alors décidé de construire un/des évènements, pour permettre ces échanges. En septembre un groupe de bénévoles à partager le constat qu'il nous fallait construire une expression démocratique des habitants : pas seulement les anciens et les futurs, mais surtout celle des nouveaux groupes, les collectifs d'habitants constitués qui découvrent les joies, mais aussi les contraintes de l'habiter ensemble !

Nous pensons qu'il nous faut construire ces prises de parole pour montrer l'existence du mouvement l'habitat participatif francilien dans toute sa variété. Nous pensons que les professionnels doivent se retrouver pour échanger avec les collectifs d'habitants, que les collectivités locales doivent également s'y impliquer, et que la représentation associative des habitants doit s'imposer à tous. Les adhérents de CAHP-IDF souhaitent faire savoir largement ce point de vue, et les responsables de l'association doivent accélérer leurs démarches pour transformer l'association en coopérative d'initiative collective, avec ses différents collèges.

 

Dans l'immédiat, nous avons repris les cafés des voisins

Nous avons, à travers les témoignages, constaté que les candidats à l'habitat participatif se posent énormément de questions. Il peut s'agir de questions pratiques comme de questions de principe. Nous avions imaginé en début d'année 2016, la mise en place, en concertation avec les collectifs d'habitants, de « cafés des voisins » permettant, dans un habitat précis, en présence d'une petite équipe de cet habitat, mais aussi de quelques autres personnes déléguées par d'autres habitats, de traiter un sujet précis, en apportant si nécessaire la présence d'un ou deux « experts » de la question posée. Les thèmes que nous souhaitions aborder sont : l'usage des salles communes, la mobilisation des habitants pour le jardin, la gestion coopérative entre voisins, l'inscription de l'habitat dans le développement durable. Ces deux derniers thèmes ont été traités lors des Journées Portes Ouvertes. Constatant que le besoin est réel, constatant également que c'étaient de plus en plus souvent des collectifs qui adhéraient à notre association, nous avons relancé dès ce trimestre ces initiatives.

 

Et bientôt d'un Habitat à l'autre, un nouvel événement « Alors Raconte…»

Lors de nos nombreuses réunions, il est apparu que la modalité habituelle d'expression des habitants, de nos habitants, était de se raconter, de nous raconter leur histoire, leurs histoires. Nous souhaitons aboutir au printemps à un évènement rassemblant un grand nombre d'habitants et d'aspirants à l'habitat participatif, qui soit centré sur cette activité de « raconter l'habitat participatif. Nos amis d'éco-habitat groupé sont en train de finaliser l'écriture d'un livre pour raconter leurs histoires, nos histoires, nous aimerions développer une action, sous une forme « boule de neige », consistant à rassembler cinq personnes qui prennent la parole 15 minutes chacune pour raconter, à leur façon, quelque chose sur l'habitat participatif, puis débattre ensemble pendant une petite heure à partir des témoignages.

Cinq d'entre nous interviendrons en premier, avec pour mission d'en inviter deux autres. La première séance « alors raconte » se tiendra le 26 novembre après-midi, dans la salle d'un immeuble dans lequel les habitants viennent de s'installer, le 2 Cousté à Cachan. Ce jour-là cinq autres d'entre nous prendrons le relais pour organiser « alors raconte » et comme nous sommes résolument optimistes un festival de belles histoires au mois de mai prochain.

ACTUALITÉS / ÉVÈNEMENTS DU CAHP-IDF :

Le décret relatif à la garantie financière d'achèvement est publié au journal officiel du mercredi 26 octobre 2016.

Pris pour l'application de l'article 47 de la loi Alur, cette garantie vise à couvrir la société contre les risques financiers d'inachèvement de l'immeuble. Une liste minimale de pièces permettant d'apprécier sa solidité financière. La composition de cette liste sera fixée par arrêté.

 

CAHP-IDF y était présent :

La démocratisation de l'habitat participatif


Mardi 11 octobre s'est tenu à Lille, dans un cadre universitaire, un colloque sur « la démocratisation de l'habitat participatif ». Les principaux éléments à retenir de ce colloque sont les suivants : 

- Marie Cécile Dalache ( association régionale Eco-Habitat-Groupé Nord-Pas-de-Calais) a mis en valeur la mise en place d'une fortes solidarités fondées sur l'unité des groupes d'habitant à l'intention des groupes porteurs de projets.

- Alain Costes (Atelier 15) a passionné la salle en présentant le projet mis en place à Vitry dans la Cité Balzac et ainsi démontré que l'habitat participatif peut développé dans des zones Anru, des habitants locataires des HLM du quartier pour qu'une autre forme de vie solidaire s'y organise.

- Benoît Debuigne (Habitat et Participation) la diversification des modèles de projet d'habitat participatif en Wallonie (mise en œuvre par les promoteurs, l'autoconstruction, de projets d'accession libre aux projets sociaux, des projets familiaux et projets pour des publics spécifiques (séniors, handicapés)….

- Lidewij Tummers (université de Delft) a montré comment, en trente ans, l'habitat participatif est devenu une forme d'habitat qui s'est institutionnalisée (dans le cadre de l'habitat social) devenant ainsi un axe majeur de l'urbanisme dans certaines villes (Almere près d'Amsterdam).

Toutes ces interventions traçaient ainsi un chemin montrant comment les habitants font de leur habitat un acte de citoyenneté avec un appui visant des pouvoirs publics locaux et nationaux.


PORTAIT DU MOIS 

NELLY GUILBERT - Habitante de "2Cousté" 

Depuis quelques années à la recherche d'un habitat groupé, une petite annonce dans un journal alternatif m'a amenée à rejoindre un groupe existant il y a deux ans.

Le projet avait démarré trois ans auparavant, dans le but de rénover une ancienne blanchisserie située à Cachan au bord de la Bièvre et de l'abonder de nouveaux bâtiments neufs.

L'Habitat "2Cousté" accueille depuis avril et jusqu'à la fin de l'année quinze foyers multigénérationnels dans un cadre agréable, joyeux où chacun participe à la vie de tous les jours, aux travaux d'aménagement du jardin, aux espaces communs à imaginer et à faire vivre.

L'hiver arrivant, nous sommes heureux de voir que les arbres plantés (et fruitiers) ont résisté à la chaleur de l'été, que les plantations poussent bien, que le composteur est en place, que le bois est livré pour ceux qui ont choisi un poêle à bois.


ACTUALITÉS DES GROUPES :

2 Coutés - Je composte mes déchêts !

La formation compostage organisée par l'habitat groupé de 2COUSTÉ avec la participation de CAHP-IDF, a eu lieu le samedi 1er octobre. Les participants ont pu (re)découvrir et apporter leurs savoirs sur ce procédé ancien, que l'on retrouve encore aujourd'hui pour réduire nos déchets (cuisine et jardin) de façon écologique et économique.

 

Les Nobels - L'association de préfiguration a été crée ! 

Un projet d'habitat qui répond aux normes environnemental actuelle.

Au programme : 5 lots, une salle commune, un jardin partagé et un poulailler.

Prochaine étape : signature de la promesse de vente, de nouveaux voisins sont encore attendus, rejoignez-les.


Des nouveaux projets s'engagent en Île-de-Fance ... 

•  3 Projets à Montreuil (93) : 

  • Petits Pêchers : opération de 12 logements (Coopimmo - Atelier 15)
  • Rue du Ruisseau : opération de 12 à 15 logements (Coopimmo - LesCityZens)
  • Platrières : 25 logements (Coopimmo - A-Tipic)

•  Projet à Valmondoise (95) : 20 logements, avec possibilité de locaux professionnels et d'espaces partagés. (UNANIMM)

•  Projet à Massy (91) : opération de 5 maisons groupées. (Ville de Massy) 

•  Projet Bagnolet Blanqui (93) : opération d'une quinzaine de logements. (Coopimmo - A-Tipic)

• À suivre... 

Tags: